de en it

EXCURSIONS AUX ILES EOLIENNES

Excursions en bateau vers les îles Éoliennes à partir de Lipari.

Certaines de nos propositions d'excursions et de voyages en bateau de Lipari aux autres îles Éoliennes.

Iles Eoliennes: des criques, des grottes, des criques, des cheminées, auxquelles s'ajoutent la variété incomparable et la richesse des fonds marins. Facilement accessible grâce à nos liaisons et excursions inoubliables et passionnantes pour les familles, les groupes, les écoles, les oratoires et les passagers de croisières.

Excursions, avec une explication à bord du commandant.

La journée sur le bateau sera consacrée à la baignade et à la plongée en apnée dans les criques les plus enchanteresses.

Nous organisons des excursions quotidiennes en bateau vers toutes les îles Éoliennes dans lesquelles malvoisie locale et biscuits typiques

Nos excursions

Excursions entre la mer, les rochers, les grottes, les criques, les ERUPTIONS ET L'ESCALADE DES STROMBOLI, et de magnifiques endroits où vous pouvez nager, et être en mesure d'observer de près les plus beaux endroits

Les îles Éoliennes

Le jaune et le rouge du soufre à Volcan, le blanc de la Pierre ponce et le noir de l'obsidienne à Lipari, le vert des bois à Salina, le violet de la bruyère à l'Alicudi, le jaune des genêts de Filicudi, la chaux blanche à Panarea, le rouge du feu à Stromboli, le bleu de la mer avec le noir et l'or des plages. Ce sont les couleur de l'arc-en-ciel des iles Éoliennes, dans une variété qu'aucun autre  poste du monde ne sait offrir. Nous vous proposons un voyage à l'intérieur de ce petit monde enchanté et riche d'histoire: pas seulement un vacances agréable en endroits merveilleux, mais aussi un événement culturel, une recherche sur les événements de l'homme dans la Méditerranée. Parce que chaque île raconte une page de notre histoire: du musée Archéologique de Lipari, au village préhistorique de Panarea, des installations de l'âge du bronze à la Saline, à ceux-là préhistoriques de Filicudi et Alicudi. Siècles d'histoire à feuilleter sans hésitations, encadré par une mer et une nature charmante, que nous nous proposons de faire vous connaître à travers une série de itineraires ,qui rendront votre voyage inoubliable. Comme inoubliables ce sont les sept merveilleuses petites soeurs de la  Mer Tyrrhénienne, les îles du dieu Eole, roi des vents: les îles Éoliennes.



Alicudi


C’est l’île la moins peuplée de l’archipel et aussi la plus éloignée des routes touristiques.

 

Elle doit son nom antique, “Ericusa”, aux nombreuses plantes de bruyère qui y abondent.

 

C’est une petite île circulaire. Il n’y a pas de véritable village. Il y a seulement un petit port d’où part un chemin muletier le long duquel des habitations blanches sont éparpillées. Le seul moyen de transport est le petit âne très patient.

 

Içi vous aurez l’absolue sensation de remonter dans le temps, de vous retrouver dans une dimension nouvelle où l’unique bruit est celui de la nature.


Filicudi


Jadis l’île s’appelait “Phoenicusa” référant aux fougères qui la recouvraient.

 

L’île a la forme d’un oval qui se termine en péninsule, le capo Graziano, où se trouvent de très intéressants témoignages d’un village préhistorique datant de l’âge du bronze. Le cap offre en plus un panorama magnifique.

 

Les côtes de l’île portent les traces de l’ antique activité volcanique avec des hautes falaises.

 

A’ ne pas manquer: la très belle grotte du “Bue Marino” à laquelle on accède par un passage plutôt ample. Un lieu ravissant par les phénomènes de réfraction de lumière qui créent un intérieur très particulier.

 

Intéressants aussi les faraglioni, les îlots rocheux, qui se trouvent autour de l’île: Giafante, qui ressemble à une patte d’èlephant, Montenassari ou le dragon pétrifié, et la Canna d’une hauteur de 85 mètres, où le fond marin est riche en éponges, coraux et langoustes.

 


Lipari


C’est l’île la plus grande de l’archipel.

 

Elle était déjà habitée à l’époque néolithique.

 

Dans l’Antiquité elle fu appelée “Meligunis”: l’île douce, grâce au climat. Ensuite elle prit le nom de Lipari, qui vient du roi Liparo, roi du peuple des Ausones, qui s’établirent sur l’île au XIIe siècle avant J.-C.

 

Toute l’histoire de cette île est renfermée et documentée entre les murs du château, situé au centre de la ville où on trouve aussi le parc archéologique, le musée et la cathédrale de Saint Barthélemy.

 

Très intéressantes sont les maisons de l’île. Puis il y a en particulier le côté de l’île caractérisé par les imposants faraglioni, des îlots rocheux, et par les très belles plages de Valle Muria et Vinci et ses nombreuses petites grottes et baies.

L’autre versant au contraire est caractérisé non seulement par la longue plage de Canneto mais surtout per les carrières de la pierre ponce où au pied des hautes parois de pierre ponce blanche se trouvent de petites plages caractérisées par un fond blanc et par une mer bleu turquoise.

 

Par ailleurs Lipari est l’île plus grande des îles Eoliennes et la capitale touristique de l’archipel entier.

L’île est aussi célèbre pour ses couchers de soleil sur la mer à couper le souffle, pour l’ambiance tranquille et sereine, pour l’ œnologie et les saveurs et épices typiques de la gastronomie locale.


Panarea


C’est l’île la plus petite de l’archipel. Mais c’est aussi une des plus bouleversantes par sa beauté, ses côtes, et ses intéressants témoignages des antiques civilisations.

En particulier il y a le village préhistorique du XIVe siècle avant J.-C. situé sur le promontoire suggestif de cap Milazzese (Capo Milazzese) au pied duquel il y a les très belles baies de Calajunco et Cala Zimmari.

 

Panarea est entourée d’une série de petits îlots, quelques-uns à peine plus qu’un rocher (Bottaro, Lisca Nera, Panarelli) et d’autres un peu plus grands comme Lisca Bianca, Dattilo et Basiluzzo.

Autrefois ces îlots devaient faire partie d’un unique et immense ensemble volcanique, qui plus tard fût morcelé par de nombreuses éruptions volcaniques.

 

L’intérieur de l’île est très suggestif avec ses petits chemins qui sont entourés d’ habitations typiques du style éolien et de jardins splendides.

En été l’île se peuple et prend couleur avec de nombreux petits établissements, restaurants et de splendides yachts mouillés dans les baies.


Salina


C’est l’île la plus verte de l’archipel, connue pour la culture des câpres.

Autrefois l’île était appelée “Didyme”, c’est-à-dire  “jumeaux” en raison des deux cônes volcaniques dont l’île est composée.

Aujourd’hui l’île s’appelle Salina. Le nom vient d’un petit lac salé qui est situé à Lingua où déjà à l’ époque romaine on faisait de l’extraction de sel pour les conserves des poissons et des câpres.

Toutes les autres îles dépendent de Lipari sauf Salina qui a même 3 communes différentes: Santa Marina, Leni et Malfa.

 

L’île offre au visiteur une multitude de beautés: sa mer propre avec une abondance de poissons, ses collines vertes, ses grandes étendues de vignobles et oliviers.

 

D’un intérêt particulier et d' une beauté singulière est la baie de Pollara où on a tourné le célèbre film ‘Il postino’, ‘Le facteur’ avec Massimo Troisi.

 

Cette baie est témoin d’un immense cratère volcanique qui s’est effondré dans la mer après la dernière éruption.

 


Stromboli


Stromboli est la cinquième île de l’archipel.

Son volcan est le plus actif de la Méditerranée et c’est pourquoi on le considère comme le phare de la Méditerranée.

Dans l’Antiquitè il s’appelait Strongyle, l’île “ronde”, nom déduit de sa forme parfaitement conique.

En s’approchant de ses côtes on peut remarquer les petites maisons qui constituent le bourg intemporel de Ginostra, pas accessible par terre.

Sur le côté est se trouve l’agglomération de Stromboli, caractérisée par le contraste fort entre le blanc de ses maisons et le noir de ses plages.

Le sommet le plus haut de l’île est situé à peu près à 920 mètres. 200 mètres plus bas se trouve au contraire le haut plateau avec ses différentes bouches éruptives.

Et c’est exactement à cause de leur position singulière que les éruptions se se dirigent uniquement vers le versant ouest de l’ île. 

Stromboli est probablement la plus suggestive des îles Eoliennes, certainement la plus insolite.

Avec ses plages de lave toutes noires, Stromboli donne le meilleur d’elle-même au coucher du soleil, quand on observe du bateau le spectacle de la lave incandescente et des lapilli sur le flanc du volcan.

Sa tranquillité, ses ruelles étroites, ses petites maisons blanches, sa nature intacte en font un petit paradis sur terre.

 


Vulcano


C’est la troisième île par superficie. L’antique “Hiera” où île sacrée est considérée la forge de Héphaestos précisément à cause des phénomènes volcaniques qui se manifestent encore aujourd’hui sur cette île.

Au port en effet il n'y a pas seulement de nombreux petits magasins et bars mais il y a aussi la fameuse “pozza dei faraglioni” ou mare de boue connue pour ses propriétés thérapeutiques et les eaux chaudes caractérisées par ses vapeurs d’air chaud qui sortent du fond de la mer.

Très intéressant aussie est le tour de l’ïle en bateau. On verra Vulcanello, un volcan plutôt jeune, datant de 183 avant J.-C. et sur lequel on trouve la vallée suggestive des monstres. Ensuite la baie des sables noires caractérisée par sa très lonque plage de sable volcanique, derrière laquelle on trouve le volcan actif de l’île: le Grand Cratère della Fossa.

A’ ne pas manquer: la baie où se trouvent la Grotte du Cheval, ainsi appelée parce qu’ il y avait des hippocampes, et la piscine de Vénus, un petit plan d’eau d’une rare beauté. Puis Gelso, la partie la plus méridionale de l’île, avec ses petites plages noires et ses deux petits restaurants renommés.


Politique de confidentialité | Légal et Copyright | Termes et conditions | ©Copyright 2018 - Techworld S.r.l.